De délicieuses tartelettes pour l'apèritif,
lorsque l'on tranche le boudin blanc il gonfle comme une balle à la cuisson
et j'ai trouvé ça rigolo !

Surprises_aux_pommes_et_boudin_blanc

Pour une trentaine de tartelettes

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 20 minutes

1 rouleau de pâte brisée
2 boudins blancs
1 pomme boskoop
Sirop d’érable
20 g de graines de sésame

Préchauffez le four à 150°C (Th. 5).

Etalez la pâte brisée sur votre plan de travail.
A l’aide d’un emporte pièce
découpez des cercles du même diamètre que vos moules à tartelettes.
Déposez les cercles de pâte brisée dans les moules beurrés et farinés
si ils ne sont pas en silicone.
Découpez les boudins blancs en fines tranches.
Déposez une tranche de boudin dans chaque moule.
Pelez les pommes, coupez-les en quatre quartiers et ôtez les pépins.
Découpez chaque quartier en fines tranches
et déposez celle-ci sur le boudin.
A l’aide d’un pinceau badigeonnez généreusement
chaque tartelette de sirop d’érable.
Parsemez de graines de sésame et enfournez pour 20 minutes.

Surprises_aux_pommes_et_boudin_blanc__7_

Commenter cet article
P
Thank you so much for sharing the recipe. I tried it out already but didn't come out that good. No problem, I am planning to try it one more time. Hope it will turn out to be well cooked. Keep sharing.
Répondre
C
Bonjour Manue, que de bonnes idées sur ce blog, j'adore les produits proposés par Demarle, quant à vos tartelettes je vais essayer au plus vite, juste une question peut-on les congeler, je suis à la recherche de recettes pour un apéro dinatoire pour l'anniversaire de mon mari.
Encore bravo pour votre blog.
Ingrid
Répondre
A
Comme d’autres le boudin, Albin savoure l’ennui. Les yeux mi-clos il le respire, sent de lui l'instant s'infiltrer, doucement, voluptueusement, la vibration ou l'onde, il ne saurait pas dire exactement tant la sensation ne peut être comparée avec quelque autre expérience que ce soit, une sensation qui n'en serait pas une, au-delà, peut-être en deça, de l'ennui il absorbe immédiatement la substance jusqu'au moindre quark, un flux le possède, Albin n'est plus Albin mais ennui. Parfois, étrangement, il croit en éprouver la texture, sur sa langue, grain après grain. Il s'abandonne, bientôt en pressent le grumeau, le caillot, la trace de fibrine, devine tunique et boyau -cæcum, côlon, duodénum-, poussière de poivre, de sel, ombre de cannelle, soupçon de piment et son origine, Cayenne parfois, parfois Espelette. Si par hasard il tombe sur une esquille dans l’esquille fait la part de moelle et de périoste, sûrement distingue poil de crin, pointe de cartilage -trachée, larynx ou épiglotte-, bout de maigre et de gras et dans chacun sans hésiter combien d'oreille, de tête, de langue, de groin, de couenne, de lard, de foie, tout cela il le sait. Il l’aime indifféremment cru ou cuit. S'il le consomme grillé, il l'accompagnera de pommes fruits.Albin, billet n° 19http://albertbin.blogspot.com/
Répondre
A
Ces tartelettes sont trop mignonnes et très originales ...
Répondre
C
dans ton livre de cuisine ' spécial pommes ' tu nous avais donné la recette que j' ai vite réalisé et je peux dire que c 'est délicieux tu as toujours de bonne idée
Répondre
K
woaw trop trop chou! C'est ma maman qui va être contente, elle se plaint toujours que je cuisine que sucré elle va être servie!
Répondre
M
J'aime le boudin mais noir ce n'est pas du tout la même chose, je peux tout de même tenter ! bises
Répondre
L
Salut je trouve ton idée génialissime mais j'hésite pour la réalisation : le boudin gonfle-t-il tant? J'aimerais le faire en mini tartelettes Dema*le (à peu près 3 cm de diamètre)mais est ce que le boudin va tenir à l'intérieur ou dois-je prendre la taille au dessus (6cm de diamètre)?encore Bravo
Répondre
P
huummm!! je sais que j'aime pas le boudin blanc, mais les 2 mélangé j'aime beaucoup!je le fait souvent en petite mignardise apéritive : pâte feuilleté, compote de pomme maison et rondelle de boudin blanc dessus!la photo est trés belle
Répondre
K
belle idée originale. @+
Répondre